Logement

Tout savoir sur la cohabitation intergénérationnelle

La cohabitation intergénérationnelle est un mode de vie où différentes générations partagent un espace de vie commun, favorisant l'échange de connaissances, le soutien mutuel et la création d'une dynamique familiale harmonieuse, tout en contribuant à réduire l'isolement social. Pour le jeune comme pour l'aîné, c'est bien souvent une alternative aux solutions de logement classiques. La cohabitation intergénérationnelle répond aux thématiques suivantes : logement contre services, logement pour personnes âgées, etc.

logement étudiant cohabitation intergénérationnelle Paris
logement étudiant cohabitation intergénérationnelle Paris

Quelle différence entre une colocation classique et la cohabitation intergénérationnelle ?

La cohabitation intergénérationnelle se distingue d'une colocation normale par l'aspect intergénérationnel, où différentes tranches d'âge partagent un espace. Contrairement à une colocation classique axée sur la convivialité, la cohabitation intergénérationnelle vise souvent l'échange de services ou de connaissances.

A titre d’exemple, Paul, l’un des 4 co-fondateurs de ColombAge, revient sur son expérience de colocation intergénérationnelle à travers un court reportage dans l’émission En quête d’esprit sur CNEWS.

La cohabitation intergénérationnelle revêt une importance croissante dans la société contemporaine. En réponse aux défis sociaux tels que l'isolement des personnes âgées et le coût élevé du logement, elle favorise l'échange intergénérationnel, renforce les liens communautaires, et offre des solutions innovantes pour aborder ces enjeux de manière durable et harmonieuse.

Découvrir ColombAge

Les avantages de la cohabitation intergénérationnelle pour les personnes âgées

Les avantages pour les personnes âgées de la cohabitation intergénérationnelle sont multiples :

  • Services au quotidien : tâches ménagères, relever le courrier, point de contact avec la famille, aide en cas d’accident, soutien affectif
  • Complément de revenu : bien que le loyer soit plus modéré que de la location classique, à surface égale, la cohabitation complète le revenu perçu par la personne âgée
  • Échange de connaissances : Transmission intergénérationnelle de compétences et d'expériences, échange du patrimoine culturel et de la diversité des modes de vie
  • Soutien mutuel : Renforcement des liens sociaux et aide réciproque, partage de souvenirs précieux et de moments uniques
  • Réduction de l'isolement social : en retissant le lien social, en augmentant les interactions sociales entre générations, la cohabitation est particulièrement bénéfique pour les personnes âgées.
Une jeune fille rendant un service informatique à une personne âgée
Logement intergénérationnel rime avec logement contre service

Ces avantages contribuent à créer un environnement intergénérationnel épanouissant et équilibré. A ce titre, l’organisme de cohabitation intergénérationnelle met systématiquement en place une charte de cohabitation intergénérationnelle afin de poser des règles claires entre les 2 cohabitants, essentielles pour assurer une colocation harmonieuse. Elle en précise les règles de vie, le rôle de chacun, la liste des services convenus entre le jeune et le senior. En voici quelques principes fondamentaux :

  • Discrétion : Respecter l'intimité de chacun, ne pas pénétrer dans une pièce privée sans y avoir été invité par son occupant, excepté en cas d'urgence ou de danger.
  • Respect et Convivialité : Se saluer lorsque l’on se croise dans l’appartement, même les mauvais jours. Considérer l’autre comme son invité ou son hôte.
  • Civisme : N'introduire dans le lieu d’habitation aucune substance ou objet illicite.
  • Savoir-vivre : Ne pas provoquer de nuisance sonore. Ranger ce que l’on dérange. Nettoyer ce que l’on utilise. Ne pas prendre ou utiliser les biens d’autrui (provisions, téléphone, etc.…) sans son accord. Prévenir si l’on s’absente plusieurs jours.
  • Solidarité : Proposer de rendre service si l’un des occupants semble momentanément en difficulté.

Loi ELAN, calcul du loyer, impôts, contrat de bail : Quel encadrement juridique ?

Si ce modèle de cohabitation est attractif, c’est aussi parce qu’il est bien encadré. La loi ELAN (2018) définit le cadre administratif et pose les bases du contrat de cohabitation intergénérationnelle.

Voici un extrait du Code de l'action sociale et des familles / Chapitre VIII / Article L118-1

« La cohabitation intergénérationnelle solidaire permet à des personnes de soixante ans et plus de louer ou de sous-louer à des personnes de moins de trente ans une partie du logement dont elles sont propriétaires ou locataires dans le respect des conditions fixées par le contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire prévu à l'article L.631-17 du code de la construction et de l'habitation, afin de renforcer le lien social et de faciliter l'accès à un logement pour les personnes de moins de trente ans. »

Les loyers perçus sont non imposables s’ils respectent les conditions suivantes :

  • Pour le bailleur (personne âgée) : le logement meublé loué fait partie de sa résidence principale
  • Pour le locataire (jeune cohabitant) : désigner le logement comme sa résidence principale ou temporaire
  • Le loyer doit être fixé dans des limites raisonnables - article 35bis du code général des impôts (CGI)

Quel est le prix d’une cohabitation intergénérationnelle ?

En préambule, il convient de rappeler que le prix est fixé par la personne âgée, après concertation avec l’organisme de cohabitation intergénérationnelle. Ce dernier assure que le loyer respecte bien les exigences règlementaires, à savoir un montant modeste et dans les limites du plafond lorsqu’il s’agit de logements sociaux.

Par exemple, en moyenne, les logements proposés par ColombAge sont moins chers que les offres de logements à m² identique (25% en dessous du marché minimum, en moyenne).

Exemple de calcul du prix d'une cohabitation intergénérationnelle :

Le montant dépend de différents éléments : localisation, m²utilisés (privatif et collectif), type de cohabitation (logement contre services ou logement contre présence rassurante).

Pour un appartement qui fait 50 m², vous payez 500€ de loyer hors charges.

Les pièces de vie commune font 30 m² (dont SDB et WC).

La chambre privative pour l'étudiant fait 10 m².

Votre chambre (10 m²) vous est réservée et n’est donc bien sûr pas partagée avec l’étudiant.

De fait, il vous faut calculer le montant sur 25 m² (30 m²/2+ 10m²), ce qui donne au proratat : 250€.

Qui peut bénéficier de la cohabitation intergénérationnelle ?

Côté personnes âgées :

Locataires ou propriétaires de plus de 60 ans peuvent bénéficier. Pour les locataires, l’organisme chargé de la cohabitation fournit une lettre à remettre au propriétaire pour lui signaler la mise en place d’une cohabitation intergénérationnelle avec un jeune. A noter que celui-ci ne peut s'y opposer.

Le logement proposé doit contenir une chambre de 9 m² au minimum pouvant se fermer, un accès à la salle de bain et à la cuisine.

Côté jeunes :

Etudiants ou jeunes professionnels de moins de 30 ans peuvent en profiter. Le choix du jeune par l’organisme de cohabitation et le senior pour la colocation se fait en fonction de la motivation du jeune et du temps qu’il peut consacrer pour les services demandés par la personne âgée. L’organisme opère une sélection selon les critères émis par la personne âgée.

Un jeune homme prenant le thé avec une personne âgée de plus de 60 ans
La cohabitation intergénérationnelle s’ouvre à tous ceux qui veulent vivre cet esprit de solidarité

En termes d’assurance, quelles sont les règles en vigueur ?

En tant qu’hébergeur, la personne âgée doit transmettre à son assurance une lettre afin de lui communiquer la mise en place d’une cohabitation intergénérationnelle à son domicile. L’assurance se charge d’adapter le contrat en conséquence.

En ce qui concerne l’assurance habitation nécessaire pour le jeune, l’organisme qui se charge de la cohabitation, peut s’en charger. Par exemple, dans le cas de ColombAge, c’est l’organisme qui se charge d’en souscrire une. Celle-ci est couverte par les frais perçus par ColombAge.

Dans le cas contraire, si l’organisme ne se charge pas de l’assurance habitation, le jeune doit en souscrire une à ses frais.

Quels sont les documents demandés pour rédiger le contrat de cohabitation intergénérationnelle ?

Afin de garantir le respect de la loi ELAN et assurer une cohabitation conforme à la réglementation, certains documents sont demandés afin d’établir le contrat :

  • Un justificatif d’identité (carte d’identité, permis de conduire, passeport, titre de séjour)
  • Un RIB (ou IBAN) afin de prélever le montant de la contrepartie financière (pour le jeune) ou de la verser sur le compte du bénéficiaire (pour la personne âgée)

La cohabitation intergénérationnelle comme solution à la solitude des personnes âgées

D'après le recensement de la population de l'Insee, plus du quart des seniors de 65 à 79 ans (27,1 %) vivent seuls dans leur logement. Les femmes sont plus nombreuses à vivre seules à domicile, l'isolement des seniors concerne deux fois plus de femmes (35,4 %) que d'hommes (17,2 %) dans cette tranche d'âge.

Selon le baromètre 2021 des petits frères des Pauvres, 2 millions de personnes âgées sont isolées des cercles de sociabilité (familles, amis, voisins, associations), contre 900 000 en 2017, et 530 000 sont en situation de mort sociale.

infographie des petits frères des pauvres sur les chifres de l'isolement des personnes âgées
chiffres de l'isolement selon les petits frères des pauvres

Conséquence directe : 36 % de personnes âgées, soit 6,5 millions de personnes, se sentent seules fréquemment (vs 31 % en 2017). Elles sont 14 % (vs 11 % en 2017) soit 2,5 millions de personnes à se sentir seules tous les jours ou très souvent.

Ce qui semble être le plus dur dans cette solitude ? Le manque de relations de qualité. Ainsi, 6,5 millions de personnes âgées de 60ans (vs 4,7 millions en 2017) et plus n’ont personne à qui parler de choses intimes.

« La solitude c’est pénible, c’est mortifère. Un chat c’est bien gentil, mais on ne peut pas avoir des discussions très profondes non plus.», observe Thomas, 60 ans.

Ainsi la cohabitation intergénérationnelle semble être une solution pertinente pour palier la solitude des personnes âgées. En leur apportant une présence bienveillante au quotidien, les personnes âgées se sentent moins seule et de réelles relations d’amitié peuvent naître.

Quels sont les organismes qui peuvent encadrer la cohabitation intergénérationnelle ?

Il est important de recourir à un organisme pour encadrer sa colocation intergénérationnelle pour plusieurs raisons :

  • Le contrat :La mise à disposition d’un contrat de cohabitation intergénérationnelle conforme à la Loi ELAN de 2018.
  • Sécurité : La garantie contre les loyers impayés grâce à un service 100% sécurisé peut être un service fournit par certains organismes. 
  • Assurance : Certaines assurances comme l'assurance habitation peuvent être prises en charge par l'entreprise ou l'association en charge de la colocation.
  • Trouver le jeune idéal et de confiance : Trouver le bon profil pour vos besoins spécifiques et qui est de confiance.
  • Assistance/ accompagnement : L’assistance pour les démarches administrative : déclaration d’impôts, logement éligible aux APLs, calcul du loyer. Fiscalité si respect de certaines conditions.
  • Services additionnels : Accès à d’autres services tels que des clubs, évènements associatifs etc

Cette liste est non exhaustive et il est important de noter que tous les organismes n’offrent pas tous ces services. Mais pour vous aider nous vous avons fait une liste des meilleurs organismes.

Il existe plusieurs organismes, entreprise ou associations, pour encadrer votre cohabitation :

  • ColombAge
  • Colette
  • Ensemble2générations
  • Colibree
  • Un toit 2 générations

Besoin d'une aide à domicile ?

Vous recherchez une auxiliaire de vie. ColombAge vous trouve la personne qui vous correspond. Nous vous rappelons dans les 2h suivant votre demande.

Je trouve une aide à domicile
Service gratuit et sans engagement
besoin d'une aide à domicile
Besoin d'une aide à domicile ?

Vous recherchez une auxiliaire de vie. ColombAge vous trouve la personne qui vous correspond. Nous vous rappelons dans les 2h suivant votre demande.

Je trouve une aide à domicile

Nos autres articles en rapport